Périgord,Gers 2011

       Chaque année en septembre nous programmons notre dernière sortie avant l'hiver,et quoi de plus naturel que de descendre vers le sud qui pour nous est synonyme de beau temps ,ce qui reste à démontrer.

 Ce 25 septembre nous voila parti pour trois semaines que l'on espère belles . Sous un soleil radieux et chaud  notre première destination nous mène à Prémilhat à quelques kilomètres de Montluçon au bord de l'étang de Sault sur un parking très bien aménagé et calme à seulement 150 kms de chez nous . A chaque départ nous ne faisons jamais une grande étape. Nous nous préparons tout doucement comme un cycliste se met "en jambes" avant un grand parcours. 

 

 

 

                                  cliquez sur les photos pour les agrandir                                

Saint Léonard de Noblat

Statue de Poulidor enfant du pays Le lendemain vers 10 heures nous quittons Prémilhat en direction de Saint Léonard de Noblat ou nous ferons la pause déjeuner avant de poursuivre l'après midi en direction de Brantôme qui sera notre étape du soir.

Saint Léonard de Noblat lieu de Résidence de Raymond Poulidor qui en est citoyen d'honneur et dont une statue a été érigée en son honneur , inaugurée le 21 mai 2011 le jour de son 75è anniversaire  en sa présence , est aussi une ville médiévale avec son pont du XIIIè siècle qui enjambe la Vienne ,sa collégiale Romane classée au patrimoine mondial de l'unesco et son clocher de 52 m de haut que l'on aperçoit bien avant notre arrivée. Ses habitants se nomment les miaulétous. Ville qui a vu naitre Gay Lussac en 1778 , mort en 1850, qui fut célèbre pour ses travaux sur la dilatation des gaz. Ville située sur  l'une des plus importantes étapes allant vers saint Jacques de Compostelle ( voie Limousine allant de Vézelay à Saint Jacques de Compostelle).

Après cette visite nous reprenons notre route, pour arriver à Brantôme vers 16 heures.  

Brantôme

brantome- l'abbayeBrantôme, village bien connu des camping-caristes ,ou le stationnement ,n'y a jamais été un problème, nous y revenons encore une fois ,et toujours avec le même plaisir. On ne se lasse pas. Surnommée la Venise du Périgord grâce à la rivière " la Dronne" qui entoure le village, l'abbaye Saint Pierre de Style Roman, abbaye Bénédictine fondée en 769 par Charlemagne et supprimée à la révolution. De nos jours ne subsistent plus  que l'église abbatiale du XIè au XIIIè siècle, une partie du cloître du XIVè siècle et des batiments du XVIIIè siècle qui abritent  deux musées ainsi que l'hotel de ville. L'église abbatiale fut classée monument historique en 1840 tandis que le cloître ne fut classé qu'en 1957 . La fontaine Médicis classée en 1931 , les grottes de l'abbaye , ses jardins et le moulin ,aujourd'hui devenu restaurant( relais et châteaux) furent classés en 1957.

 Comme à chaque fois que nous venons ici nous en profitons pour faire notre petite ballade en vélo sur des routes agréables et tranquilles. Le deuxième soir nous irons coucher à Bourdeilles distant de 10 kms, village médiéval qui mérite le détour.

Bergerac

bergerac CyranoAprès une nuit calme à Bourdeilles, nous nous dirigeons vers Périgueux  passage obligé pour nous rendre à Bergerac  que nous connaissons mais que nous avons envie de revoir .Le parking camping-car en bord de la Dordogne n'est plus en service ,nous y stationnerons le temps de la visite de la vieille ville . 

Bergerac,27200 habitants au coeur du Périgord pourpre traversé par la Dordogne, une des plus belles rivières de France ou l'on peut pêcher, faire des randonnées pédestres sur ses berges et des promenades en gabarres. cette ville médiévale apparait dans l'histoire en 1080. Cyrano,héros épique  d'une comédie d'Edmond Rostand a bien existé sous le nom de Savinien de Cyrano né à Paris. Cadet au régiment des gardes et homme de lettres, il n'a jamais vécu à Bergerac .Dans un hotel particulier de l'époque Henri IV est installé le musée du tabac. Au coeur de la vieille ville, l'église Saint Jacques fondée au XIIè siècle par les moines Bénédictins ,et le cloître des récollets construit en 1630 est de nos jours la maison des vins. C'est également le lieu de naissance de Pascal Obispo.

La visite terminée nous nous rendons à Montbazillac chez un viticulteur ou nous avons l'habitude d'y séjourner  .Son accueil chaleureux  et sa bonne humeur nous incite à faire nos achats chez lui d'autant plus qu'il est camping-cariste lui même. Solidarité oblige . A voir à Montbazillac le château du XVIè siècle qui se visite et qui est aujourd'hui la propriété de la cave coopérative. Les vins  de Montbazillac font partie du vignoble de Bergerac.

Pujols

Départ de Montbazillac vers 10 heures pour nous rendre à Pujols petit village du Lot et Garonne qui surplombe la vallée du Lot et la ville de Villeneuve sur Lot distante de 2 kms. Ce village médiéval classé parmi les plus beaux villages de France, mérite bien son classement . Un passage sous la tour servant de clocher à l'église saint Nicolas donne accès au village . Pujols fut une importante place forte des hérétiques, détruite pendant la croisade des Albigeois et reconstruite. Le village a traversé les troubles allant de la guerre de 100 ans à la révolution et a  conservé une partie de son patrimoine du XIIIè sièle. Ses maisons à colombages et sa halle du XIXè siècle méritent le détour.

  Après la pause déjeuner, direction Peyrecave dans le Gers faire une visite surprise à des amis de longue date, en passant par Valence d'Agen ou nous découvrons une centrale nucléaire. Ensuite, direction Saint Clar  ou nous avons prévu de coucher.

Saint Clar

Nous arrivons vers 17 heures sur le parking de Saint Clar et déjà j'accroche le dessous du camping-car. A peine installés je m'aperçois que la roue arrière est crevée . Décidément le sort s'acharne. Appel à l'assistance qui m'envoie une dépanneuse rapidement. Ici on ne répare pas sur place, on monte le véhicule sur un plateau et direction Mauvezin à 25 kms pour la réparation qui n'était prévue que le lendemain compte tenu de l'heure qu'il est en arrivant au garage. Le patron sympa a pitié de nous et malgré l'heure tardive nous prend en charge de suite, ce qui fait qu'à 21h30 nous sommes de retour sur notre parking . Quelle histoire pour si peu.

Le lendemain jour de repos , nous en profitons pour visiter Saint Clar( de Lomagne) qui est la capitale de l'aïl blanc. Ancienne bastide fondée en 1274 , ce chef lieu de canton doit son nom au premier évèque d'Albi martyrisé à Lectoure. La place de l'hotel de ville crée au XIIIè siècle ainsi que la halle aux piliers de bois et ses arcades lui donnent un charme indéniable.

L'objectif suivant est Samatan pour son cèlèbre marché au gras qui a lieu tous les lundi matin et que nous faisons pour la troisième fois.

Samatan

Samatan

Samatan le plan d'eau     Samatan ,1830 habitants à 35 kms d'Auch et 50 kms de Toulouse est une charmante ville ou il fait bon vivre. Le marché au gras très connu dans la région et même plus loin  attire beaucoup de monde.  Sa place Belleforest est une place  bordée de maisons anciennes du XVIIè siècle et en son centre la statue de François de Belleforest né à Samatan (1530-1583) , historien et poête. La fontaine de 1843 inscrite aux monuments historiques servait d'abreuvoir aux chevaux. Le village vacances (vacanciel) au bord du lac ou, en période estivale on peut se baigner. Tobbogans, piste de bicross, piscine , golf et jeux pour enfants rendent cet endroit très agréable. A coté du lac le parking camping-cars,calme et sécurisé.  

Nous arrivons donc à Samatan le samedi midi et nous retrouvons comme d'habitude le gardien du parking camping-cars,Alain connu de tous les camping-caristes qui sont passés par ici et qui l'ont apprécié pour sa gentillesse est toujours prêt à rendre service. L'après midi ,une petite ballade à vélo d'une trentaine de kilomètres histoire de se dégourdir les jambes. Le dimanche matin re-vélo jusqu'à Sauveterre ou nous attaquons une bonne grimpette  pour aller à la table d'orientation, mais là, nous découvrons un panorama superbe avec vue sur toute la chaine des Pyrénées.Malgré la difficulté nous ne regrettons pas d'être venus jusque là.

     Le lundi matin nous passons aux choses sérieuses. Le marché au gras ouvre à 10 heures précises, et il vaut mieux être à l'heure sinon vous ne trouverez plus de foie gras. Ce marché a lieu toute l'année et est organisé sur le principe d'une vente directe du producteur au consommateur. Les produits sont garantis par un contrôle de qualité des services vétérinaires. Nous achetons donc nos foies de canard (à 28 euros le kilo en ce moment) et plus l'on s'approche de Noël , plus les prix montent. Nos achats terminés nous reprenons la route de Pamiers dans l'Ariège qui sera notre prochain arrêt.

                                                                         

Pamiers

Pamiers, distante de Samatan de 80 kms est la ville la plus peuplée de l'Ariège avec ses 15827 habitants que l'on nomme les Appaméens. L'origine de son nom est très controversée. L'explication la plus répandue serait que Roger II de Foix  revenant  de la première croisade dans la région d'Appamée en Syrie, aurait donné ce nom à son château et ses dépendances comme il était coutume quelques fois à cette époque, à un chevalier pour ses faits d'armes. Progressivement ce nom aurait été donnée à la ville.

  Nous nous rendons donc sur le camping de l'Appamée ou à cette époque de l'année il y a très peu de monde. Camping très propre et très bien aménagé,mais un peu bruyant la nuit dû à la proximité de la route et surtout d'une usine d'emboutissage de tôles  qui commence à 5 heures du matin.  Nous n'y resterons qu'une nuit, mais nous sommes ici seulement pour stériliser notre foie gras avant qu'il ne s'abime.Il nous reste encore 15 jours avant de rentrer à la maison et cela ne peut attendre .

  Le lendemain, grosse journée puisque nous avons prévu de coucher aux Angles en passant par les Cabannes  ou nous déjeunerons à midi, puis Ax les thermes, direction le Pas de la Case ou nous bifurquons vers le tunnel du Puymorens (12,80 euros) ensuite Bourg Madame , Mont Louis et les Angles  à 1800m  d'altitude  qui sera le terminus .

 


Les Angles

mont-louis- entrée de la citadelle  Les Angles est une station de ski importante entre font Romeu et Mont Louis. Pour accéder au parking camping- cars il faut encore grimper à 1800m au pied des pistes .Quel panorama à l'horizon. Les principaux lacs en dessous de nous ,faisant partie de la commune sont les lacs des Bouillouses, de Matermale, de Balcère et le lac d'Aude ( la source du fleuve l'Aude). Près du parking, une réserve naturelle avec des loups et des ours que nous aurons le plaisir d'entendre  la nuit . Cela ne nous a pas gênés. Vers 10 heures nous redescendons sur Mont Louis, puis la route de Prades ,et arrèt à Ille sur têt le temps de voir les orgues situées au nord  de la ville sur la rive gauche du fleuve . Ces orgues résultent de la sculpture par les eaux courantes et de l'érosion des roches. Cela produit pour les amateurs , de magnifiques paysages face au Canigou enneigé. Après la visite,nous traversons Thuir,ensuite Elne, pour arriver à saint Cyprien plage ou nous comptons rester quelques jours pour profiter de la mer . 

Languedoc Roussillon

Ce 5 octobre vers 14 heures nous arrivons à Saint Cyprien. Nous découvrons que depuis notre dernier passage, un parking réservé aux camping-cars a été créé, alors qu'il y a quelques années des panneaux d'interdiction fleurissaient de partout dans la ville , ce qui n'empêchait pas le stationnement sauvage. Aujourd'hui il y a une avancée,mais le parking est vide, certainement dû à son prix élevé (12 euros la nuit +3euros les services).Par contre, ce sont une centaine de camping-cars qui stationnent chaque jour partout en bord de mer, ce qui n'est pas pour réjouir la municipalité qui a investi beaucoup pour peu de résultat. L'année prochaine il est question de chasser tous les camping-caristes qui seront en dehors de ce parking officiel. Nous n'en sommes pas encore là, et comme tout le monde  nous profitons du stationnement en bord de plage après le pont tournant ou nous y resterons quelques jours.

Depuis que nous sommes partis,nous n'avons pas eu une seule journée de mauvais temps.  A saint Cyprien,en plus du soleil nous avons droit à des températures allant jusqu'à 34 ° l'après midi. Même dans le sud  à cette époque , les températures sont exceptionnelles. Ce n'est pas pour nous déplaire, nous en profiterons pour faire les matins de grandes randonnées en vélo et l'après midi plage , baignade et bronzette. Pour une fois nous sommes gatés.

 Avant de quitter Saint Cyprien, nous irons faire comme d'habitude nos achats en Espagne, à la Jonquera, ou nous constaterons que cela devient de moins en moins intéressant. Comme partout les prix augmentent.

le retour

Toutes les bonnes choses ayant une fin, il faut bien rentrer. Pause déjeuner au bord du lac du Salagou, arrêt pour la nuit à Campagnac charmant village de l'Aveyron à quelques kilomètres de l'A75. Le lendemain, nous passerons la nuit à Saint Pourçain sur Sioule bien connu des camping-caristes, parking toujours aussi plein le soir.Pour éviter que certains squattent trop longtemps, ce qui est le cas actuellement , il est question à partir de l'année prochaine de rendre le parking payant. C'est sur cette bonne nouvelle que nous rentrons à la maison reprendre notre train- train quotidien en attendant la prochaine escapade.

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 21/11/2013