Aquitaine- Périgord noir, Landes 2006

En route

Après notre voyage en Espagne et les nombreux problèmes rencontrés avec notre camping car nous avons décidés d'en changer. Fin juin 2006 nous prenons donc livraison de notre nouvelle maison à roulettes flambant neuve, un Déthleffs profilé de 6,60m. Comme des gosses avec leur nouveau jouet, le 25 juillet nous prenons la direction du Périgord, puis les Landes, le pays Basque, le Béarn et nous terminerons en Languedoc Roussillon.

Montignac

Notre première journée sera longue. Nous traverserons les villes de Lapalisse, Vichy, Riom,Ussel ou nous ferons la pause déjeuner, puis Tulle, Brive la gaillarde et Montignac soit 387 kms, ou nous arriverons en fin d'après midi par une petite route étroite sur 5 kms à la ferme du bois Barreirou chez un France passion dont la spécialié est le foie gras . Nous ne sommes pas en Périgord pour rien. Le parking camping car est très bien aménagé et nos hôtes sympathiques,cela donne envie d'acheter. Nous avons droit à une visite guidée et nous assistons à une séance de gavage des canards et des oies.

 Le lendemain, nos achats effectués nous retournons à Montignac pour une visite de la ville, mais nous n'irons pas aux grottes de Lascaux qui  ne sont pourtant pas très loin. Comme depuis un certain nombre d'années elles ne se visitent plus, ce que nous pouvons voir aujourd'hui n'est qu'une copie, cela ne nous intéresse pas.

Saint Léon sur Vézère

A  8 kilomètres de Montignac se trouve saint Léon sur Vézère, village inscrit aux plus beaux villages de France,qu'il ne faut surtout pas manquer. Sur les bords de la Vézère, le château des Clérands du XVIè siècle est classé monument historique depuis 1957 et le prieuré attenant classé depuis 1941. L'église romane saint Léonce du XIIè est également classée depuis 1941. Ce village a beaucoup de charme et mérite le détour. A l'entrée du village,un parking camping car vous permet éventuellement d'y passer la nuit. Onze kilomètres plus loin, nous visiterons  le village  Des Eyzies de Tayac- Sireuil connu pour ses habitations troglodytiques et ses nombreux sites préhistoriques : la grotte du grand roc, des combarelles, de la mouthe, de bernifal , l'abri de cro- magnon ou l'on a découvert l'un de nos ancêtres ayant vécu entre 40.000 et 10.000 ans avant notre ère. Un parking payant nous permet aussi de rester pour la nuit. A proximité, toujours dans la vallée de la Vézère, la roque de saint Christophe, falaise calcaire étendue sur un kilomètre de long et 80 mètres de haut situé sur la commune de Peyzac le Moustier .

 Ses cavités naturelles troglodytiques servirent d'habitations aux hommes préhistoriques et ensuite de cités du moyen age à la renaissance. Elles furent détruites pendant les guerres de religion (1558)

Castelnaud la chapelle

Nous prenons la direction de Castelnaud la chapelle ou des amis Vendéens rencontrés lors d'un séjour  sur l'ile de Santorin, nous attendent dans leur résidence secondaire pour passer quelques jours avec eux. Le village de 457 habitants  perché au dessus de la Dordogne face au château de Beynac, a un lourd passé historique. Le premier château, construction médiévale du XIIè siècle, détruit lors de la croisade des Albigeois par les armées de Simon de Montfort, reconstruit au XIIIè et XIVè siècle  fût souvent aux mains des Anglais durant la guerre de cent ans. Un premier classement aux monuments historiques en 1966, le château et son enceinte sont classés à nouveau en 1980. Le musée de la guerre est inauguré en 1985 dans les salles du logis seigneural. Plus de 250 pièces d'armes venant d'Europe du XIIIè au XVIIè siècle sont exposées: épées, hallebardes, arbalètes ,armures et..c ainsi que du mobilier.   

La roque Gageac

La Roque Gageac sur la D703 au  bord de la Dordogne n'est pas très facile d'accès  en camping car. Village de 416 habitants, classé parmi les plus beaux villages de France est à 10 kms de Sarlat la Canéda, 5 kms de Beynac et Cazenac, et 4 kms de Castelnau la chapelle. Que de beaux sites à visiter en peu de kilomètres. De nombreuses excursions  en gabares du XVIIIè et XIXè siècles sur la Dordogne vous sont proposées, ce qui vous permet d'admirer encore plus le village. A voir aussi le château de la Malaterie implanté sur la commune de Vézac et le manoir Tarde de la famille Tarde. Jean Tarde né à la Roque Gageac, historien, géographe, astronome et philosophe était un ami de Galilée, rencontré lors d'un voyage en Italie.

 L'après midi en compagnie de nos amis nous visiterons le château de Beynac. Le château est habité par les propriétaires, nous n'en visiterons qu'une partie. A l'entrée, c'est la propriétaire qui tient la caisse et pas question de demander une réduction pour les séniors ,ça ne marche pas. Mais nous ne serons pas déçus par la visite cela en valait la peine. 

Le château, classé monument historique depuis 1944 est une  construction médiévale assez austère bâtie dès le XIIè siècle sur une falaise calcaire surplombant de 150m la rive droite de la Dordogne . Pendant la guerre de cent ans la forteresse de Beynac était une place forte des Français et servait de frontière entre la France et l'Angleterre. Sur la rive gauche, en face, le château de Castelnaud appartenait aux Anglais. La partie la plus ancienne est le donjon carré. 

De nombreux films y ont été tournés: les visiteurs en 1993, la fille de d'Artagnan en 1994 et Fanfan la tulipe en 2003. 

Esuite nous irons visiter le château des Milandes ayant appartenu à Joséphine Baker, mais comme nous arrivons un peu tard, l'heure des visites est passée, se sera donc pour une autre fois .

Beynac et Cazenac

Sarlat la Canéda

Le soir après dîner nos amis nous proposent de nous descendre à Sarlat en voiture, ce que nous acceptons aussitôt. Sarlat en camping car est une galère pour stationner et il ne faut pas espérer à cette heure tardive aller sur le parking camping cars. De Castelnaud la chapelle à Sarlat il n'y a que 8 kms, nous sommes donc bien vite rendus.

Sarlat la Canéda, capitale du Périgord noir compte environ 9500 habitants. Site touristique important, cette ville médiévale date du début de la renaissance soit du XIIIè au XVIè siècle. Son centre ville est composé de ruelles, venelles, de petites places ombragées, d'hôtels particuliers dont l'hôtel de la Boétie, du Barry, de la cathédrale saint Sacerdos et le palais des évêques. Sarlat a été cité episcopale durant plusieurs siècles. La ville a également servie de décor au tournage de nombreux films historiques. Les spécialitées de la région sont bien sûr le foie gras, les truffes, les figues et les noix.

En juillet août les nuits sont trés animées, restaurants et magasins ouverts jusqu'à une heure avancée, animations de rues, groupes musicaux et une  foule impressionnante. Nous trouvons cette ville encore plus agréable de nuit que de jour. Nous avons apprécié cette sortie du soir. Mais demain nous  quitterons nos amis pour d'autres aventures.

Limeuil

Nous quittons donc Castelnaud la Chapelle et nos amis pour remonter vers Limeuil, inscrit aux plus beaux villages de France , de 328 habitants, au confluent de la Dordogne et de la Vézère,  à la limite du Périgord noir et du Périgord pourpre. Perché sur un éperon rocheux cette cité médiévale a un long passé historique. Ses origines remonteraient au magdaléniens 10000 ans avant J.C. De nombreuses invasions, des Vikings, à la guerre de cent ans, il  reste peu de vestiges de l'ancien château fort ou se situe actuellement les jardins panoramiques. Seuls se dressent la tour carrée, la tour canonnière et le puits, propriété de la commune depuis 1998. La chapelle romane saint Martin construite entre le XIIè et leXIVè siècle  classée aux monuments historiques en 1965, et l'église sainte Catherine qui devient église paroissiale au XIXè siècle. A l'intérieur se trouve la vierge noire des bateliers. Deux autres vierges noires  sont connues , l'une à Rocamadour et l'autre, patronne des gitans, aux saintes Maries de la mer. Limeuil fût aussi un important port de commerce et centre de batellerie  dû à sa position avantageuse. Il reste de nos jours 3 portes d'accès fortifiées: la porte du port, la porte du réclusou et la porte du marquisat. De nombreux artisans : souffleur de verre, atelier de poterie, peintres, tresseur de paille et fabrication de bijoux. Pour les camping caristes, 2 parkings tranquilles au bord de la Vézère et également 2 campings. En Dordogne nous y recevons un bon accueil et il y a tellement à voir et à faire que nous pouvons rester un mois et nous n'aurons pas tout vu.

Bèlvès

Après Limeuil, nous retournons  vers Belvès distant de 19 kms. Ce village de 1503 habitants classé parmi les plus beaux villages de France est aussi perché sur un éperon rocheux au dessus de la vallée de la Nauze. Cité médiévale aux 7 clochers avec ses habitations troglodytiques, son origine remonterait vers 250 avant notre ère. Comme ses voisines elle a un long passé historique émaillé de guerres, d'invasions et de soulèvements. L'église N.D de l'Assomption édifiée à l'emplacementd'un monastère Bénédictin existant en 830. Le château est du XVIè siècle, et la mairie est installée dans l'ancien couvent des frères pêcheurs.

A 15 kms de là, Monpazier, 539 habitants, autre village classé parmi les plus beaux villages de France. Bastide du XIIIè siècle,son centre médiéval est resté presque intact. L'église saint Dominique construite en deux temps ,à la fondation de la ville au XIIIè et au XVè siècle. A voir aussi le château de saint Germain et le couvent des récollets, occupé en partie aujourd'hui par des expositions permanentes.

Parmi les personnalitées Julien Guiomar acteur de cinéma et Pierre Bellemare qui y réside actuellement. A l'entrée du village, un parking camping car tranquille mais avec un nombre de places limité. Lorsque nous arrivons il est complet ce qui nous oblige à revenir un peu en arrière au hameau de Fongalop chez un France passion.

Monpazier

Larressingle en Gascogne

Après Monpazier nous quittons le Périgord pour une incursion en Gascogne à Larressingle à 110kms. Village de 202 habitants entre la vallée de l'Osse et de la Baïse à 6 kms à l'ouest de Condom.  Classé parmi les plus beaux villages de France, son histoire remonte au début du XIè siècle lorsqu'il devient propriété des abbés puis des évêques de Condom. Au XIIè siècle l'église primitive est remplacée par une église à ouvrage défensif . Elle possède à l'étage une salle refuge.  Un rempart polygonal de 270m de tour, aujourd'hui resté presque intact. Au XIIIème siècle la France et l'Angleterre se disputent l'Aquitaine, les bourgs se fortifient en sauvetés et en bastides . La forteresse de Larressingle est réalisée à l'initiative des évêques de Condom. Elle est attaquée en 1589 par les Huguenots qui s'en emparent et en font leur base pour commettre leurs méfaits jusqu'en 1596. Le château à 3 étages en forme trapézoïdal dont les deux premiers datent du XIIIè siècle et le troisième du début du XIVè. Il est remanié au XVIè.

Au XVIIè siècle le château est délaissé par les évêques et le village tombe dans l'oubli . Il doit sa restauration au duc de Trévise qui fonde un comité de sauvegarde.

On entre par la porte du pont levis qui est remplacé aujourd'hui par un pont fixe encadré de 2 piliers. A proximité, le pont d'artigue classé au patrimoine mondial de l'unesco, sur le chemin de saint Jacques de Compostelle. A visiter également le musée de la halte du pèlerin. Ce village accueille chaque année plus de 130.000 visiteurs. A quelques mètres de l'entrée du village, un parking ou l'on peut stationner de jour comme de nuit en toute sécurité. nous y passerons une nuit seuls et sans aucun problème.

Sanguinet Landes

De Larressingle à Sanguinet 155 kms nous séparent. Les routes des Landes sont bien roulantes, trop bien même. De longues et interminables lignes droites dans les forêts de pins les rendent monotones et ennuyeuses. A notre arrivée sur le parking camping car de Sanguinet, peu de monde ce qui nous permet de choisir notre emplacement. Un camping cariste de la région nous conseille de nous garer  à droite en entrant, l'autre côté étant plus sablonneux avec risque d'enlisement en cas de fortes pluies. A cette période de l'année le parking est gratuit mais en saison il en coûte 6 euros. Il n'est pas terrible, les services sont de fabrication artisanale, anciens et pas très reluisants. Peu d'emplacements peuvent capter les chaines de télévision. Heureusement il y a le lac ou l'on peut se baigner. Pour faire du vélo, ce n'est pas mieux, nous n'avons fait que tourner plusieurs fois autour de la ville pour arriver à faire un peu de kilomètres, Sanguinet n'étant pas relié à Biscarosse par la forêt à cause de propriétaires qui ne veulent pas de piste cyclable sur leurs terres et prendre la route s'avère dangereux et fortement déconseillé. Nous ne resterons pas longtemps à Sanguinet et nous irons nous installer à Biscarosse au port de Navarosse.

Biscarosse le port de Navarosse

A Biscarosse nous sommes nettement mieux mais il y plus de monde et les bons emplacements sont rares et recherchés. Le parking est en grande partie sous les pins et une petite partie à découvert, c'est celle ci qui est la plus prisée. Sinon, nous sommes toujours au bord du même lac que précédemment c'est à dire le lac de Sanguinet Cazaux. Par contre pour faire du vélo ce sont des centaines de kilomètres par les pistes cyclables à travers les forêts. On peut au nord remonter jusqu'à Arcachon et faire le tour du bassin jusqu'au cap ferret, et au sud redescendre sur Mimizan et plus loin encore. C'est un paradis pour les cyclistes,même débutants, il n'y a pas de grosses difficultées. Entre Biscarosse et Mimizan il y a un centre d'entrainement pour les forces armées, ce qui occasionne du bruit en journée dû au survol des avions, mais le soir nous sommes tranquilles. Nous resterons quelques jours en partageant nos journées entre la baignade et le vélo. Un petit désagrément dû à une bêtise de ma part en manoeuvrant( j'ai cassé le système de vidange des eaux usées sous le camping car et l'eau s'est répandue sur le sable) nous devons partir à la recherche d'un concessionnaire pour réparer. Nous en trouvons un à saint Eulalie près de Bordeaux, mais comme bien souvent il n'a pas le temps de s'occuper de nous. Je ferai donc un rafistolage de fortune en attendant une vraie réparation. Nous en profiterons pour aller visiter saint Emilion distant d'une quarantaine de kilomètres.

Saint Emilion

Cité médiévale de 2000 habitants inscrite au patrimoine mondial de l'unesco depuis 1999, elle est visitée chaque année par plus de 500.000 personnes. Au centre historique du village se dresse l'église monolythe  en grande partie souterraine  et son clocher de 53m de haut. On ne sait pas avec précision la date exacte de sa construction. On suppose qu'elle remonterait vers le XIè siècle. L'église collégiale et son cloître commencés au XIIè pour se terminer au XVè siècle. La tour du Roy est un donjon citadelle édifiée au XIIIè. Le cloître des Cordeliers du XIVè occupé jusqu'à la révolution, ensuite abandonné et racheté au XIXè siècle est aujourd'hui une propriété ou l'on y produit des vins blancs et rosés pétillants. Ses galeries souterraines longues de 3 kms et ses caves serpentent sous le village.

 Nous passons la journée à flâner à travers les ruelles ou sont installés de nombreux commerces de vente de vin. Nous aimerions bien ramener quelques bouteilles, mais les prix sont assez dissuasifs réputation oblige. Ce délicieux breuvage n'est pas à la portée de notre bourse. On se contentera de regarder les vitrines et de visiter les monuments historiques. Le soir nous coucherons sur le parking camping car à l'entrée du village assez satisfaits  d'avoir fait le détour.

Cap ferret - Andernos les bains

De saint Emilion nous redescendons vers Biscarrosse en faisant un petit détour par le cap ferret pour faire ensuite le tour du bassin d'Arcachon. A une heure de Bordeaux la presqu'île du cap ferret, sauvage du côté atlantique et plus romantique côté bassin d'Arcachon est un endroit idyllique pour passer des vacances tranquilles. Une longue plage de sable fin pour la baignade,on peut également pratiquer la plongée sous marine, la pêche et pour les amateurs de vélo, des kilomètres de pistes cyclables. Par contre pour les camping-caristes rien n'est prévu, il faut aller à Lège cap ferret où à Andernos les bains. Cela ne nous empêchera pas d'y passer la journée et le soir de nous rendre à Andernos sur la rive orientale du bassin  d'Arcachon pour y coucher. Andernos est une belle petite ville mais nous n'aurons pas l'occasion de la visiter, il tombe des hallebardes, il ne nous reste qu'à diner et aller au lit. Le lendemain nous traversons Arcachon sans nous arrêter, juste le temps de voir de belles demeures un peu style Louisianne, et nous arrivons au parking de la dune du Pyla. 

La dune du Pyla

   La dune du Pyla, à l'entrée du bassin d'Arcachon sur la commune de la Teste de Buch, étendue sur 500m d'est en ouest et 3 kilomètres du nord au sud est la plus haute d'Europe. Elle a une altitude de plus de 100m et sa pente varie de 30 à 40°. Site touristique très fréquenté en saison, on peut grimper à son sommet grâce à des escaliers posés sur le sable, ce qui facilite bien la montée, et pour les plus sportifs directement dans le sable. D'en haut la vue est superbe , d'un côté sur l'océan et de l'autres sur les immenses forêts de pins. Au pied de la dune de nombreuses baraques de vendeurs de souvenirs, baraques à frites et..c. Malgré la fin de saison il y a encore beaucoup de monde. Nous ne resterons que le temps de la visite, un de nos amis s'y est fait fracturer ses portes sur le parking , nous ne sommes pas tranquilles. Nous retournons donc au port de Navarrosse pour une dernière nuit.

le lac Léon et le courant d'Huchet

Après l'approvisionnement en carburant et victuailles dans une grande surface de Biscarrosse, nous reprenons notre route en direction de Léon et de son lac distant de 73 kms. Nous ne visiterons pas Léon qui  pourtant est un joli village, nous priviligierons le lac et le courant d'Huchet. Le lac Léon est un des plus grands lacs des Landes. Une partie est classée réserve naturelle et l'autre zone, aménagée pour les loisirs ou on y pratique la pêche, la planche à voile, le canoë kayac, le pédalo et la baignade. Un mini golf et un court de tennis sont également  installés, et de nombreuses pistes cyclables.

A la maison de la réserve, des promenades en barques à fond plat appellées galups vous sont proposées sur le courant d'Huchet qui relie le lac à l'atlantique sur une longueur de 12 kms jusqu'à Moliets. Hors saison le parcours est diminué de moitié soit 6 kms. Nous ne partons pas seuls, un guide prend les commandes de la barque, car il y a de nombreux passages techniques et c'est dangereux pour des non- initiés. le Paysage est magnifique on se croirait dans la forêt amazonienne, les crocodiles en moins. On y trouve des cyprès chauves ,des fougères géantes , hibiscus et lys des sables . Une balade à ne pas manquer. Nous resterons 2 jours dans ce cadre exceptionnel. 

Saint Paul les Dax - Saint Vincent de Paul

Nous quittons momentanément les bords de l'atlantique pour nous diriger vers Saint Paul les Dax à 28 kms du lac Léon. La ville est située sur la rive droite de l'Adour face à la ville de Dax. Connue pour ses thermes qui traitent la rhumatologie et la phlébologie, nous venons en repérage au cas ou on aurait besoin un jour. Les thermes  au nombre de trois, le premier nommé Christus créé en 1983, le second therme" les chênes créé en 1992 et le dernier therme " calicéo" en 1997. Nous visiterons la ville qui nous apparait très agréable. Un parking camping car pas très accueillant et isolé nous incite à nous rendre sur le parking réservé aux curistes, qui en ce moment n'est pas complet, ou nous passerons une nuit assez calme. Le lendemain nous nous rendons à Saint Vincent de Paul à 6 kms de là.

Le village ou est né saint Vincent de Paul le 24 avril 1581, se nommait le Pouy. Il a pris le nom de Saint Vincent de Paul seulement en 1828. La ferme de Ranquines appartenant à son père, se nommait ainsi car en Gascon ranquines voulait dire ferme du boiteux, or son père était boiteux. Vincent de Paul est le 3è enfant d'une famille de 6 enfants. La maison natale de Vincent que nous visitons n'est pas d'origine ,celle ci s'étant effondrée en 1700. Ce n'est qu'une reconstitution  du XIXème siècle avec les matériaux de l'époque presqu'au même emplacement que la précédente. Le chêne a 800 ans, donc Vincent l'a connu. A l'intérieur du tronc une statue de la vierge et de l'enfant Jésus. La chapelle inaugurée en 1864 fût incendiée en 1947 et restaurée l'année suivante. La peinture intérieure de la coupole est attribuée à un élève de Matisse. A côté, la maison de retraite accueille plus de 80 pensionnaires et l'hotel dispose de 56 chambres servant aux retraites, séminaires et pèlerinages. Après cette visite nous retournerons en direction de l'atlantique à Capbreton à 68 kms d'ici.

Capbreton

Le parking camping cars de Capbreton est au bord de l'océan et protégé par une dune assez haute, ce qui nous mets à l'abri du vent. D'une capacité de 120 emplacements pour 7 euros avec services et électricité il est très fréquenté, mieux vaut ne pas arriver trop tard le soir. Un peu isolé de la ville pour les courses, il est bien d'avoir un vélo. Nous resterons  une semaine que nous mettrons à profit pour lézarder sur la plage, bronzer et faire de belles randonnées en vélo. Nous visiterons Hossegor ville voisine de Capbreton qui est aussi un paradis pour les surfeurs. Notre prochaine étape nous conduira à Anglet, et là nous commençons le pays Basque.

 

La suite de notre voyage à voir sur la page Pays Basque 2006

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 19/09/2014