Bretagne - pays de Loire 2015

FOUGERES

    SUITE DE NORD PICARDIE NORMANDIE.

 

clic sur les photos

 

 

En arrivant à Fougères la première chose à faire est de trouver le parking camping car, ce qui est bien vite fait puisqu'il se trouve au pied du château, gratuit , bien aménagé et surtout pratique pour les visites. 

Fougères ville de 20170 habitants est la troisième ville d'Ille et Vilaine après Rennes et saint Malo. La création de Fougères remonte au moyen âge, on retrouve la première mention du château de Fougères vers la fin du Xè siècle. Au nord la baie du mont saint Michel, au sud face à l'ile de Noirmoutier la baie du Bourgneuf. La ville fut pendant dix siècles le théâtre de l'histoire commune de la Bretagne et du royaume de France.

Le château est l'un des plus imposants châteaux forts français occupant une superficie de deux hectares voire pour certains la plus grande forteresse médiévale et la mieux conservée d'Europe. Le château est composé de trois enceintes dont les remparts sont encore en très bon état. Si le logis seigneural est en ruines les treize tours s'élèvent encore avec majesté. Quelques unes restent visitables: tour du Hallay tour de la Haye du XIIè siècle,  tour Raoul du XVè et tour Mélusine. A l'entrée on trouve un moulin à eau. L'accès à la courtine ouest permet d'obsever la ville haute.

FOUGERES

Le beffroi premier à être construit en Bretagne en 1397. Son architecture s'inspire des modèles flamands que des drapiers de Fougères ont découvert lors de leurs voyages en Flandres .

La porte Notre Dame du XVè siècle avec un double pont levis présente de nombreuses défenses. C'est la seule porte fortifiée de la ville qui subsiste encore. La porte Notre Dame a été inscrite aux monuments historiques le 9 décembre 1946 avec les remparts sud et ouest de la ville. l'église saint Sulpice classée aux monuments historiques le 26 septembre 1910 et l'église saint Léonard située tout en haut de la ville classée le 15 mars 1949. Elle offre un panorama sur toute l'agglomération.

Au XXè siècle l'industrie remplace peu à peu l'artisanat et voit l'implantation de manufactures de chaussures. La verrerie existe aussi dans la région depuis l'arrivée de maîtres verriers Italiens au XVIè et XVIIè siècle . A partir de 1970 l'industrie s'est diversifiée dans le domaine agro alimentaire, ameublement, mécanique, informatique et robotique.

Après cette visite très enrichissante il ne nous reste plus qu'à continuer notre route et cette fois en direction de saint Malo.

 

SAINT MALO

Saint Malo cité corsaire joyau de la côte d'émeraude a toujours été au cours de son histoire le rendez vous de toutes les aventures. Située à la pointe nord de I'lle et Vilaine en bordure de la Normandie à quelques encablures du mont saint Michel et 18 kms de Dinan, est aussi un tremplin pour les îles anglo-normandes et l'Angleterre. 29 kms de littoral et 11 plages classées sur 8 kms. est aussi un port fortifié sur l'extrémité de la Rance. 52700 habitants tout au long de l'année et jusqu'à 200000 résidents l'été. De la porte saint Vincent à l'entrée de la cité se déploient des bassins portuaires et saint Servan. Entre les bastions saint Louis et saint Philippe  la vue sur l'estuaire de la Rance et sur Dinard. Le tour des remparts de la cité nous offre de magnifiques panoramas sur les plages et les îles fortifiées du grand Bé et du Petit Bé.

Le grand Bé situé au large d'intra muros est accessible à pied à marée basse. C'est sur ce rocher que Chateaubriand auteur de mémoires d'outre-tombes à voulu reposer en paix en toute discrétion face à la mer. A la veille de ses 60 ans Chateaubriand écrivit au maire de la ville afin de lui demander l'autorisation d'être inhumé sur l'ilot du grand du grand Bé, mais ce lieu était encore à l'époque un terrain militaire. Finalement une souscription fut organisée à l'initiative du poête Malouin Hyppolyte de la Morvonnais et le tombeau fut prêt dix ans avant la mort de l'écrivain. Son inhumation eut lieu en 1848.

SAINT MALO

Le petit Bé à 700m des remparts de saint Malo et quelques encablures du grand Bé pouvait accueillir une garnison de 160 hommes lors des sièges. Armé de 19 canons et 2 mortiers il se compose d'une vaste plateforme, d'un batiment sur trois niveaux et de deux bastions.

Le fort national face au château sur une grande plage fut construit en 1689 par Vauban et garangeau avec du granit de Chaussey accessible également à marée basse, vous aurez une vue imprenable sur intra muros.

La tour Solidor commencée à la fin duXIVè siècle par le duc Jean IV de Bretagne  afin de contrôler la ville de saint Malo qui refusait de se soumettre à son autorité. Sa grande toiture actuelle a été terminée à la fin du XIXè siècle et sert depuis 1969 de lieu d'exposition permanente du musée municipal.

La cathédrale saint Vincent construite au VIIè siècle puis incendiée, reconstruite au XIIè siècle devint cathédrale en 1146. Sa construction dura environ sept siècles et ce n'est qu'en 1987 après la pose d'une flêche de granit qu'elle fut définitivement achevée.

Le château dont l'ensemble date du XVè siècle réaménagé par le chevalier de Garangeau disciple de Vauban abrite l'hôtel de ville et le musée municipal.

Quelques Malouins célèbres :Jacques Cartier navigateur 1491-1557,Jean Baptiste Charcot médecin 1867-1936, Robert charles Surcouf un des plus célèbres corsaires 1773-1827,et françois René Chateaubriand écrivain 1768-1848.

La cité historique intra muros est un des rares à consever intacte son enceinte de remparts. Détruite à 80% en aout 1944 lors des combats de la libération elle fut reconstruite à l'identique dans les grandes lignes et les matériaux traditionnels.

Saint Malo compte 5 campings dont deux municipaux et trois privés de 2 à 4 étoiles + une aire de camping cars allée Gaston Buy d'ou une navette gratuite vous conduit gratuitement intra muros.
 

 

PAIMPONT

Après deux jours passés à visiter saint Malo, nous prenons la direction de Paimpont qui sera notre prochaine étape. 

Petit village d' Ille et Vilaine de 1600 habitants situé au centre de la forêt de Paimpont ou forêt de Brocéliande de 7000 hectares qui s'étendent sur trois départements: l'ille et Vilaine ,les c'ôtes d'Armor et le Morbihan. Domaine privilégié des légendes Celtiques et Bretonnes ou l'on situe maints épisodes des romans des chevaliers de la table ronde et de la légende Arthurienne. Située au bord du lac de Paimpont l'abbaye fut construite au XIIIè siècle sur l'emplacement d'un prieuré fondé en 645. C'était à l'origine un monastère bénédictin mais fut habité dès le XIIIè siècle  par des chanoines jusqu'à la révolution. De style gothique médiéval l'abbatiale présente un décor de style baroque du XVIIè siècle. Un reliquaire du XVè offert par la duchesse Marguerite de Bretagne mère d'Anne de Bretagne contiendrait un radius de saint Judicaël. Village très agréable ou les campingcaristes ne sont pas oubliés, un parking gratuit et tranquille à quelques minutes du centre nous accueille.

Notre visite terminée nous poursuivrons notre route en direction de Rohan.

ROHAN

Rohan village du Morbihan de 1680 habitants situé sur les bords de la rivière l'Oust et du canal de Nantes à Brest et qui se confondent sur une partie de leur parcours en amont de Josselin. Chaque année depuis 1996 se déroule à Rohan le festival Roc Han Feu qui attire  plusieurs milliers d'amateurs de rock et de musiques diverses. A visiter la chapelle Notre Dame de bonne encontre du XVIè siècle classé monument historique depuis 1922. Deux parkings campingcars au bord du canal, gratuits avec les services ,très calmes  nous donnent envie de rester quelques jours . Pour les amateurs de vélo une piste cyclable  le long du canal vous conduit de Nantes à Brest pour les chevronnés ou comme moi des parcours plus modestes en direction soit de Rohan à Pontivy ou de Rohan à Josselin et Malestroit. A chaque écluse les maisons d'éclusiers et les écluses sont abondamment fleuries ce qui nous donne envie de pédaler pour aller plus loin. Nous quitterons Rohan mais pas le canal puisque nous le retrouverons à Pontivy ,Josselin et Malestroit. Notre étape suivante sera donc pour la visite de Pontivy à une quinzaine de kilomètres de  Rohan.

 

 

PONTIVY

Pontivy ville de 13915 habitants dans le département du Morbihan à 50 kms de saint Brieuc situé au confluent de deux principaux canaux du centre Bretagne le canal du Blavet et le canal de Nantes à Brest. La principale curiosité de la ville est bien sûr le château.

Le château actuel construit par Jean II de Rohan entre 1479 et 1485 à l'emplacement approximatif d'un ancien château. Pontivy est connu pour des faits liés à la révolte des bonnets rouges en 1675. Pendant la période Napoléoniènne Pontivy devint Napoléonville, puis redevint Pontivy au retour de Louis XVIII et à nouveau napoléonville sous le règne de Napoléon III. Depuis 1870 la ville a retrouvé son nom de Pontivy. Le 7 février 2014 suite à d'importantes précipitations, une partie de la courtine sud du château s'effondre. A notre passage en 2015 les travaux de rénovation sont toujours en cours, nous ne visiterons donc pas. Nous pensions rester pour la nuit, mais le parking pourtant bien situé ne nous convient pas. Trop petit, étroit et à partager avec les voitures. C'est vrai qu'il convient mieux aux voitures qu'aux campingcars. Ce n'était pas prévu ,nous retournons pour la nuit à Rohan avant de repartir le lendemain à Josselin.

JOSSELIN

Josselin 2471 habitants  classée petite cité de caractère dans le département du Morbihan est surtout célèbre pour son château avec ses trois tours majestueuses de l'époque féodale dominant la vallée de l'Oust et sa splendide façade de style gothique flamboyant du côté de la ville. L'histoire du château remonte au début du XIè siècle. Au départ le fils du comte de Rennes décide d'édifier un château, construit en bois. Après 1380 le propriétaire fait édifier une véritable forteresse dotée d'un donjon très puissant et de neuf tours dont quatre subsistent encore aujourd'hui. A la mort de son propriétaire Olivier de Clisson en 1407 le château devint la propriété d'Alain VII de Rohan.

Au coeur de la ville la basilique Notre Dame du Roncier de style gothique flamboyant de la fin du XVè abrite des trésors sacrés. Près de 50 maisons à pans de bois très bien conservées offrent un témoignage d'autrefois. La plus ancienne date de 1538. Nous passerons une nuit sur le parking en haut du village ou il vaut mieux ne pas arriver trop tard, car il est vite saturé. Le lendemain nous repartirons visiter Malestroit.

MALESTROIT

Malestroit ville de 2476 habitants dans le département du Morbihan est traversée par le canal de Nantes à Brest et la rivière l'Oust qui se confondent à cet endroit. On date la fondation de Malestroit en 987 par des moines qui s'installèrent sur les rives de l'Oust. Cité millénaire de caractère ancienne ville fortifiée entre la forêt de Brocéliande et le golfe du Morbihan. 

L'église saint Gilles du XIè siècle en partie détruite en 1598 fut reconstruite avec toute la partie nord de l'édifice rajoutée ainsi que les statues animalières. Elle a été classée en 1931. Sur la place du Bouffay sept maisons sont également inscrites au patrimoine.

Un parking camping cars à quelques pas du centre ville, gratuit, calme et illimité nous donne envie de prolonger notre séjour . De nombreuses promenades à pied ou en vélo dans cette petite ville agréable, aux commerçants sympathiques font de ce séjour une étape que nous ne regrettons pas d'avoir faite et peut être y reviendrons nous. 

 

BARRAGE D'ARZAL

De Malestroit nous prenons la direction de Redon qui nous a été signalé comme étant une très belle ville, mais à l'arrivée il fait un temps excécrable, le parking camping cars un peu étroit, nous ne resterons donc que pour déjeuner et reprendrons notre route en début d'après midi pour nous diriger vers le barrage d'Arzal autre lieu qui nous a été conseillé par un Breton comme un site à ne pas manquer.

Le barrage d'Arzal situé à une dizaine de kilomètres de l'embouchure de la Vilaine dans l'océan atlantique entre le bourg d'Arzal ( rive droite) et de Camoël ( rive gauche). Il franchit le fleuve près d'un ancien passage par bac. Destiné à réguler le débit de la Vilaine et fournir l'eau potable à la presqu'île Guérandaise.

Long de 500 mètres le barrage est constitué d'une digue et de cinq portes,doté d'une écluse permettant la navigation des bateaux de plaisance entre le fleuve et l'océan. Plusieurs ports ont été aménagés à Arzal, Camoël, la Roche Bernard et Foleux. Une usine de traitement de l'eau potable a été aménagée à proximité. La construction du barrage a débuté en 1962 et sa mise en eau en 1970. C'est le plus important barrage d'estuaire d'Europe. Le pont sur l'écluse permet de se rendre à Penestin et il faut s'armer de patience en période touristique , l'attente peut durer plus d'une heure. Priorité aux bateaux. Le parking camping cars est juste à côté de l'écluse ce qui nous fait l'attraction à chaque fois que nous voyons le pont se lever, voir les bateaux sortir  ou entrer dans l'écluse.

Nous sommes au bout de notre aventure en Bretagne, à notre prochaine étape nous contournerons Nantes puis Angers pour reprendre la départementale D 947 par les bords de Loire , traverser Saumur et faire notre arrêt pour quelques jours sur un camping à Montsoreau.

 

 

 

MONTSOREAU

Montsoreau, 457habitants petite cité cossue aux maisons de truffeau doit sa notoriété à son château en bordure de Loire. Seul château de la Loire à avoir été construit dans le lit de la Loire. Situé dans le département du Maine et Loire à 15 kms de Saumur, 4 kms de l'abbaye de Fontevraud, 2 kms de Candes saint Martin classé plus beau village de France et 20 kms de Chinon. La forteresse abore des tours carrées et une architecture militaire imposante. Edifiée au milieu du XVè siècle ce lieu stratégique devint une place forte de contrôle de la circulation terrestre  et fluviale. La prospérité venant il évoluera vers un style renaissance. Du haut de ses remparts une superbe vue englobe le cours sauvage de la Loire, l'Anjou, la Touraine et le Poitou.

Le château de Montsoreau a été immortalisé par Alexandre Dumas dans son roman la dame de Montsoreau ecrit entre 1845 et 1846. Classé monument historique en 1862 et classé par l'unesco au patrimoine mondial de l'humanité le 3O septembre 2000.

A proximité, de nombreux châteaux dont le château d'Ussé, de Langeais, de Villandry, la maison de la Devinière propriété de François Rabelais et bien d'autres villages  qui méritent le détour. Comme nous sommes un peu limités par le temps tout cela fera l'objet d'un autre voyage.

Pendant que nous sommes à Montsoreau, nous en profitons pour visiter Saumur par la piste cyclable du bord de Loire, distant de 15 kms. Belle balade que nous ne regretterons pas, Saumur mérite vraiment le détour.

SAUMUR

Saumur ville de 27500 habitants traversée par la Loire, aux murs éclatants de blancheur et aux toits irisés de bleu surnommée la perle de l'Anjou dominée par son château est aussi connue pour être la patrie du cheval ou l'on admire les cavaliers du cadre noir célèbre école d'équitation.

Le château palais des ducs d'Anjou au XIVè et XVè siècle est le dernier exemple des palais princiers érigés par les Valois. Résidence des gouverneurs de la ville, puis prison, dépôt d'armes et de munitions il est racheté par la ville en 1906 pour abriter le musée municipal. A voir également ses rues tortueuses qui sillonnent la vieille ville, la rue saint Jean et ses commerces sans oublier son vignoble et ses caves ou l'on peut déguster le fameux Saumur brut et le crémant de Loire.

De retour à Montsoreau, nous préparons notre départ pour le lendemain en sachant que nous reviendrons dans la région,ce que nous avons fait et vu n'est qu'un petit aperçu de ce qu'il reste à voir.

MONTRESOR

Nous quittons Montsoreau après avoir passé une semaine sur le camping, et nous programmons sur le GPS la direction de Bourges pour nous rapprocher de notre région. Nous ne sommes pas loin d'Azay le Rideau et comme nous ne connaissons pas le site nous pensons faire un arrêt pour la visite. Mais erreur de programmation ou caprice du GPS nous nous retrouvons à Loches. Trop tard pour faire demi tour , nous nous contenterons de faire quelques courses, sans visiter le château ni rencontrer mademoiselle (bellepaire) chère à Philippe Bouvard. Nous poursuivrons donc notre route pour l'étape de nuit à Montrésor distant de 15 kms. Petite aire de camping car calme et gratuite face au château. Petit village de 345 habitants en Indre et Loire à l'extrémité d'un éperon rocheux surplombant la vallée de l'Indrois. Le château construit en début du XIè siècle a été plusieurs fois rebati ou remanié de style renaissance et à ses pieds s'est édifié le village, simple lieu-dit de la commune voisine de Beaumont village,puis érigé en paroisse en 1700 et devenue commune à la révolution Française.

La faible superficie du village en fait la plus petite commune du département ( 98 HA). L'absence de voies de communications importantes traversant la commune n'est pas favorable à l'implantation  d'entreprises. Depuis quelques décennies la commune a donc choisi d'axer son développement économique sur le tourisme aidé en cela par son patrimoine bati cinq monuments historiques et par son cadre naturel. Dans le village ses maisons aux murs de tuffeau blanc ou à colombages cotoient des habitations semi troglodytiques. A voir aussi la collégiale saint Jean Baptiste et la halle.

Le lendemain nous reprendrons notre route en passant devant le zoo de Beauval ou malgré l'heure matinale de nombreux visiteurs sont déjà présents à l'entrée. Pour ceux qui sont intéressés le prix est de 28 euros par personne. Nous verrons cela une autre fois. Ensuite nous traverserons saint Aignan, Vierzon et l'arrêt déjeuner à Bourges avant la visite de la ville l'après midi.

 

BOURGES

Le parking camping car de Bourges est situé au centre de la ville à 10 minutes à pied du coeur historique. Ville de 68000 habitants, capitale du Berry et préfecture du département du Cher. A ne pas manquer le palais Jacques Coeur et la cathédrale saint Etienne.

Le palais Jacques Coeur, édifice civil gothique construit sur les remparts Gallo-romain date du XVè siècle, avec ses façades richement scultées il symbolise la réussite du grand argentier du roi Charles VII. En 760 construction de la première cathédrale à l'emplacement de l'actuelle construite  entre la fin du XIIè et la fin du XIIIè siècle. Elle contient l'un des plus beaux ensembles de vitraux de France du XVè  et XVIè siècle. La crypte par ou commença la construction de la cathédrale contient le gisant de marbre blanc du duc Jean de Berry, une mise au tombeau d'archevêques et une petite galerie voutée en berceau vestige d'un sanctuaire construit au Xè et XIè siècle. La tour nord s'effondra en 1506 et reconstruite entre 1508 et 1542. La cathédrale est classée au patrimoine mondial de l'unesco en 1992. Aujourd'hui très belle ville qui fut incendiée pas moins de neuf fois au cours des siècles. Après cette visite instructive nous quitterons Bourges  pour terminer notre voyage à Lurcy Lévis dans le département de l'Allier sur une aire au bord d'un lac, très tranquille .Le lendemain nous rentrerons dans notre région voir les amis et la famille avant de repartir vers d'autres voyages.

 

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 18/03/2016