Portugal 2012 (1)

Le 24 Mai

Clic sur les photos pour agrandir


Un mois de mai maussade qui nous oblige chaque jour à reporter le départ. Enfin le 24, beau soleil et chaleur, c'est parti pour le Portugal. Presque 800 kms avant d'atteindre l'Espagne et encore autant avant le Portugal. Notre première étape nous conduit, comme c'est souvent le cas à Prémilhat, près de Montluçon,sur un parking camping car au bord de l'étang de Sault, dans un cadre agréable ou nous y passons notre première nuit.

25 Mai Collonges la rouge

Nous quittons Prémilhat direction Guéret par la N 145 à 4 voies jusqu'à Gouzon, ou nous prenons la D997 qui nous conduit vers Aubusson , ensuite la D19 vers Millevaches, Meymac, Egletons, Tulle et Collonges la rouge. Nous ne regrettons pas notre choix de passer par ces routes superbes et tranquilles. Le Parking camping car à quelques minutes du village, dans un environnement boisé et très calme pour seulement 5 euros,nous donnerait envie de rester plusieurs jours.

L'après midi visite du village que nous découvrons pour la première fois. Dans le département de la Corrèze au coeur du limousin cette cité  aux 25 tours, construite en grès rouge,d'ou son nom, est peuplée de 455 habitants . Classée parmi les plus beaux villages de France,des milliers de touristes de toutes nationalités y viennent  chaque année.

Collonges la rouge

L'église saint Pierre des XIè XIIè et XVè siècles avec son portail orné d'un tympan en pierre blanche sculpté au XIIè siècle, caché pendant les guerres de religion et remis en place en 1923. A voir aussi la maison de la sirène du XVIè qui fut la propriété de Henry de Jouvinel l'un des époux de l'écrivain Colette. A voir également le prieuré du XVIè, les chateaux dont le chateau de Vassinhac, l'ancien tribunal de la chatellerie du XVIè, l'ancienne mairie ainsi que de nombreuses maisons toutes inscrites aux monuments historiques.

26 Mai Turenne

A proximité de Collonges la rouge se trouve le village de Turenne en Corrèze à la limite du département du Lot. Perché sur une colline, ce village construit en spirale autour du chateau fut une ancienne capitale d'un état souverain et autonome.  Son origine remonte au IXè siècle ou les vicomtes de Turenne y régnèrent pendant 10 siècles. Classé parmi les plus beaux villages de France, en parcourant ses rues pavées de galets, on y découvre ses nombreux hotels particuliers avec tourelles du XVè et ses toits de lauzes. La collégiale saint Pantaléon et la chapelle des capucins. Du haut du chateau subsiste encore la tour César du XIIIè siècle.

Après cette visite , nous poursuivons notre route en direction de notre prochaine étape: Rocamadour.

           


Rocamadour

A l'approche de Rocamadour, à l'hospitalet, nous virons à droite et nous dirigeons vers le parking du chateau, ou les camping caristes stationnent. Ce n'est pas un parking officiel, mais nous y sommes tolérés pour le moment, à condition de ne pas rester trop longtemps.

Rocamadour, 630 habitants, dans le département du Lot au coeur du parc naturel des Causses et du Quercy est l' un des sites les plus visités de France. L'église saint Sauveur et la crypte de saint Amadour sont classées au patrimoine mondial de l' Unesco. Depuis le Vè siècle l'ermite Amadour attire les pèlerins en masse. En 1166, un corps conservé fut sorti de terre devant l'entrée de la chapelle miraculeuse, on en  conclut que c'était celui du saint, et il fut exposé aux pèlerins. On brûla son corps pendant,les guerres de religion, et aujourd'hui seulement quelques ossements sont conservés et exposés dans la crypte saint Amadour. De nos jours on vient prier la vierge noire dans les sanctuaires.

 La visite terminée nous remontons par l'ascenseur au parking pour y passer une nuit très calme avant de poursuivre notre route vers saint Cirq Lapopie. 

27 mai Saint Cirq Lapopie

De Rocamadour à saint Cirq Lapopie c'est un enchantement , tant le décor est magnifique. La vallée du Lot, pour ceux qui ne l'ont pas encore vue, vaut vraiment le détour. En visitant de si belles régions, nous en oublions presque que le but de notre voyage est le Portugal.

Saint Cirq Lapopie en Quercy à 30kms de Cahors est classé village préféré des Français à l'issue d'une émission de France2 animée par Stéphane Bern et diffusée le 26 juin 2012. Du haut du village une superbe vue sur la vallée du Lot à 80 mètres en contrebas. Au sommet du village les ruines de trois châteaux et d'une église du XVè siècle. De nombreuses ruelles étroites et escarpées peuplées  de commerces, ateliers de potiers, tourneurs sur bois, ferronniers et galeries d'artistes. Le village compte également 13 monuments historiques. 

Pour le stationnement des camping cars, ce n'est pas génial. Mieux vaut rester sur les parkings en bas du village et faire la montée à pied par les sentiers (un quart d'heure ). le parking du haut est réservée aux bus et la traversé du village est difficile déjà en mai. j'en ai fais la triste expérience par un accrochage avec le camping car, ce qui a gaché un peu la journée. Nous ne resterons donc pas pour la nuit, et nous irons rejoindre des amis de longue date qui résident maintenant dans le Gers.

     

28 mai

Après une bonne soirée passée entre amis et une nuit au calme, nous reprenons notre bâton de pèlerin, c'est le cas de le dire, puisque nous nous trouvons sur la route de saint Jacques de Compostelle, ou malgré l'heure matinale de nombreux marcheurs sont  en chemin. Vers 13 heures nous arrivons à Aire sur l'adour pour y finir le reste de la journée. Nous connaissons cette ville pour y avoir déjà stationné. Le parking camping car a changé de place, il se trouve maintenant après le camping au bord de l'Adour. Mieux situé et plus d'espace entre chaque camping car, cela ne peut que nous réjouir. L'après midi sera consacré au farniente. Quel programme!

 Le lendemain nous prenons la direction de saint Jean Pied de Port, ou nous sommes également passés lors d'un voyage dans les Landes et au pays Basque, dernière halte avant l'Espagne.

29 mai saint jean Pied de Port

saint Jean pied Port ville des pyrénées atlantiques au pays Basque a eu un passé tourmenté. Ancienne capitale de basse Navarre, elle fut le théâtre de nombreux conflits et soulèvements. La ville haute sur la rive droite de la Nive est entourée de remparts du XVè . La citadelle édifiée entre 1625 et 1627, reprise de 1640 à 1648. De 1686 à 1700 des travaux sont effectués : construction de casernements et quelques remaniements sur les instructions de Vauban. La rue de la citadelle bordée de façades en grès rose et de grès gris est le lieu de passage obligé pour les pèlerins de saint Jacques de Compostelle. Au bas de la rue, le porche de la  porte saint Jacques du XVè, l'église ND du pont du XIIIè siècle aujourd'hui église de l'assomption de la vierge. A 1057m d'altitude, le col de Roncevaux sépare la France de l'Espagne.

Le parking camping car a été légèrement agrandi depuis notre dernier passage,  nous ne le trouvons pas extraordinaire au vu du prix de 5 euros mais il a le mérite d'être à proximité de la ville et d'être très calme la nuit. On ne peut pas tout avoir.

L'Espagne et le Portugal

30 mai-L'Espagne

Nous quittons saint Jean pied de Port en direction de l'Espagne par le col de Roncevaux. Longue montée tortueuse, mais belle. Un bref arrêt au sommet et nous redescendons vers Pampelune que nous contournons par le périphérique. Aucune difficulté pour sortir de la ville et nous nous dirigeons vers Arbizu à 40 kms de Pampelune en Navarre, pour y passer notre première nuit sur un camping récent, grâce à la formule "camping chèque". Notre deuxième étape en terre Espagnole nous mène à Palencia, ville de Castile et Léon de 83000 habitants, bien connue des camping caristes qui vont au Portugal. L'aire camping cars, bien indiquée,  située au centre ville derrière une maison de retraite, est calme, et nous nous sentons en sécurité puisque la police patrouille régulièrement même la nuit. Cerise sur le gâteau le stationnement et les services sont gratuits. A proximité un superbe parc ou l'on peut se promener et pour les sportifs y pratiquer leur jogging matinal.

En deux jours nous avons traversé l'Espagne et cette fois direction le Portugal.

  

Palencia

le Portugal

1er juin le Portugal

De bonne heure le matin nous reprenons notre route en direction de Bragança au Portugal. Aucune difficulté pour sortir de Palencia et se diriger vers l'autovia A 62  pour  Valladolid, Zamora et Bragança que nous atteignons à 13 heures au terme de 248 kms. Il ne faut pas compter sur le GPS qui depuis un certain temps ne me donne que des indications farfelues, nous navigons donc à vue. Le parking camping car se trouve au pied de la citadelle, et comme elle se trouve en hauteur, nous la voyons de loin. En peu de temps nous sommes arrivés et installés sur le parking ou sont déjà quelques camping-caristes, tous Français. 

Après un bref déjeuner nous grimpons à la citadelle à une centaine de mètres du parking.

Bragança

Bragança ville d'environ 35000habitants au nord du Portugal à une vingtaine de kms de la frontière Espagnole, 255kms de Porto et 515kms de Lisbonne. Cité médiévale érigée en duché  en 1442, devint le fief de la maison de Bragance. Cette dynastie régna sur le Portugal de 1640 à la révolution de 1910, et également sur le Brésil de 1822 à 1889. La citadelle très bien conservée date du XIIè siècle. A l'intérieur de la citadelle on peut y visiter le musé militaire dans l'imposant donjon gothique de 55m, le pilori médiéval, l'église santa Maria et son magnifique portail sculpté qui date de la restauration du XVIIIè siècle, le château de dom Sancho 1er avec la torre da princesa qui accueillit  dona Sancha l'épouse de Fernao Sanchez beau frère du roi Alphonso henriquès et servit de prison  à d'autres femmes. 

          La ville nouvelle dominée par une cathédrale futuriste (1996) manque d'attrait et est sans intérêt.  Le soir nous redescendons sur notre parking très agréable,  bien aménagé avec vue sur les remparts, pour y passer une nuit très calme.

  

2 juin Braga

Nous quittons Bragança par la N103 en direction de Chaves. Cette route nous avait été déconseillée à cause de son mauvais état, nous ne regrettons pas de ne pas avoir suivi ces conseils. Très belle route dans la région du tràs-os-montes accolée au Minho nous longeons de beaux lacs dans un environnement boisé. Nous ne visiterons pas Chaves réputé pour ses thermes datant de l'époque Romaine et où les portugais aiment se rendre l'été à cause de sa fraicheur qui fait bien défaut au reste du pays.

Nous arrivons vers 13heures à Braga et montons directement au sanctuaire de Bom Jésus sur un versant boisé du Monte Espinho à 5kms de Braga. Nous stationnons sur le parking réservé aux bus. Pas de chance pour nous, ce jour là est notre premier jour de pluie. Bom Jésus est un site touristique et religieux de style baroque très visité. Conçu par l'architecte Amarante à la demande de l'archevèque Dom Gaspard de bragance, l'immense escalier baroque fut conçu en 1722 pour désservir le sanctuaire. Les travaux ne débutèrent qu'en 1784  pour se terminer en 1811. 37 ans furent nécessaires pour la réalisation de l'église et des escaliers . Les marches représentant l'élévation spirituelle. Sur un dénivelé de 116 m divisé en trois parties ,les 600 marches nous permettent d' accéder à l'église. La partie basse comprend une voie sacrée qui revient à effectuer son chemin de croix. Au pied de l'escalier sous le portail d'entrée encadré par 2 fontaines un sentier zigzague dans la forêt. A chaque virage une chapelle représentant une scène de la passion du Christ.

Pour ceux qui ne peuvent effectuer le parcours à pied, un funiculaire hydraulique datant de 1882, vous permet de monter en trois minutes à la terrasse de l'église.

Bom Jésus ( suite)

La pluie ne cesse pas , nous ne monterons pas les 600 marches, nous ferons l'aller et retour avec le funiculaire et ensuite nous descendrons par les escaliers jusqu'au 3è palier ce qui nous fera tout de même 500 marches entre la descente et la remontée.

Au dessus de Bom Jésus à 572m d'altitude le Monte Sameiro et l'église Santa Maria Madalena. La ville de Braga(180000 habitants) regorge de nombreuses églises et palais d'époque baroque pouvant vous occuper plusieurs jours. La cathédrale de Sé du XIIè de plusieurs styles, roman, gothique et baroque, de nombreux musées, la torre de Menagem donjon carré et crénelé érigé en 1378, la casa do raio, l'église hopital de Sào Marcos, le palais épiscopal et le jardin de santa Barbara et..c.

Nous ne restons  pas dormir à Braga et repartons vers Barcelos distant de 20 kms 

Barcelos

Nous arrivons à Barcelos sous une pluie battante et nous sommes surpris de trouver une grande ville ( 121831 habitants) alors que nous attendions un petit village. Située sur la rive droite du Cavado dans une région très verdoyante, la ville est renommée pour son important marché agricole (actuellement le jeudi). Centre de fabrique de poteries, santons et coqs décoratifs,l'emblème du Portugal dû à sa légende(voir le site : 

http://www.portugalmania.com/legendes-histoires/legende-coq.htm

Ne trouvant pas le parking camping cars signalé par le site camping car infos le situant près de la piscine, je demande à une jeune Portugaise qui ne peut m'expliquer, me propose de suivre sa voiture pour me conduire à l'endroit recherché. C'est cela aussi la gentillesse des Portugais. le parking se trouve derrière la piscine, il n'y a personne et n'est pas très rassurant, nous décidons de poursuivre jusqu'à Esposende en bord de mer, endroit plus sympathique , avec la pluie qui a cessé et même avec un rayon de soleil, ou sont déja stationnés cinq camping caristes Français. Nuit un peu bruyante dû à la proximité de la route, mais nous sommes tellement fatigués que nous nous endormons rapidement.

   

3 juin

Au départ d'Esposende nous avons retrouvé le soleil, et nous prenons la direction de Porto, à la recherche d'un camping qui nous a été indiqué par un camping -cariste rencontré à Palencia. Situé à Lavra en bord de mer à 20 kms de Porto, nous ne pensions pas  connaitre la galère ce jour là . Des kilomètres de petites routes pavées et étroites (on se croirait au Paris Roubaix, sauf que nous ne sommes pas en vélo), routes qui n'en finissent pas font monter l'adrénaline. Plusieurs demi-tours dans des cours ou les propriétaires nous saluent gentiment en comprenant bien que nous sommes égarés et enfin au bout de 2 heures nous voyons ce fameux camping. Pour information, Esposende- Lavra 48 kms, cela ne fait pas une grosse moyenne, mais nous sommes satisfaits nous avons atteint notre but . Cela aurait pu être pire . Pour 14 euros ce camping est très bien, propre et avec de  grands emplacements. A la sortie , un arrêt de bus  nous conduit en 45mn à Porto distant de 20 kms . Le bus nous dépose au centre historique , et  à coté de la gare routière les Yellow bus  prennent le relais pour une visite de la ville et de tous ses monuments importants . Visite qui durera plus de 2heures pour 13 euros par personne. Perchés sur l'impériale nous profitons d'une superbe vue et la possibilité de faire de belles photos.

Porto

Porto

Porto ville de 237600 habitants traversé par le fleuve Douro qui prend sa source en Espagne et se déroule sur plus de 930 kms jusqu'à l'Atlantique, n'a rien à envier à la capitale Lisbonne. Différente, mais pleine de charme la ville  de Porto mérite une visite. Du haut de l'impériale, nous commençons notre circuit par la torre dos Clérigos, puis l'avenida dos Abidos, la camera municipale, la cathédrale (Sé), l'Igréjia do Carmo, le palacio da bolsa les bords de mer, nous longeons le Douro pour traverser par le pont Dom Luis 1er à 2 tabliers conçu par un assistant de Gustave Eiffel( Théophile Seynig). L'étage supérieur de 395m de long et l'étage inférieur 174m relie Porto à Villa Nova de Gaia sur la rive gauche. nous passons devant les caves de Porto sans les visiter. Nous apercevons le pont ferroviare Dona  Maria Pia long de 352m et 61,20m de haut construit par Eiffel lui même en 1877. Trois autres ponts enjambent  le Douro dont le pont Arrabida en béton terminé en 1963. Nous passons également devant devant le Castelo do Queijo. A chaque fois qu'il a un monument important, le bus marque un temps d'arrêt pour nous permettre d'apprécier et de faire la photo.

Après cette visite agréable et instructive, nous reprenons notre bus régulier pour le camping en précisant que le chauffeur devait se prendre pour Fangio, il nous a ramené  en un temps record.

 Continuez sur Portugal 2012 (2)


Porto

140 votes. Moyenne 2.49 sur 5.

Commentaires (3)

1. jeanclaudelaurent (site web) 17/03/2015

Vous avez bien raison d'aimer le Portugal,nous l'avons apprécié pour la beauté de ses paysages aussi bien au nord qu'au sud,la douceur de son climat en hiver dans le sud et la gentillesse des Portugais en font un pays qu'il ne faut pas manquer de visiter et revisiter.Bon voyage dans ce pays.Amicalement

2. Lepeltier 17/03/2015

Bonjour
Nous pensons retourner au Portugal pour la 3° fois en 10 ans. Je regarde un peu les itinéraires sur internet pour varier un peu et je tombe sur votre récit. C'est drôle, nous habitons Montluçon.
En général, nous partons 1 mois 1/2 -2 mois en septembre jusqu'à début Novembre. Le Portugal nous plait bien : beau temps en général à cette période, gens accueillants, pas trop cher, camping sauvage possible. Au cours de nos haltes, nous avons connu un coin coin agréable en Algarve (Monte Gordo à côté de la frontière Espagnole) sur une plage et nous sommes même devenus amis avec qq camping caristes que l'on retrouve à chaque fois; nous y restons presque 1 mois : pèche à la ligne, plage, restos, balades, marchés environnants. Je pense que nous repasserons à Lisbonne qui est vraiment agréable aussi (nous avions négocié avec le gardien d'un parking pour dormir à côté du port, vers la place de Commercia, 6€/j). Nous pouvions aller en ville à pied mais le tram 28 est aussi formidable !
Cordialement.

3. tout1savoir (site web) 25/04/2012

Bon voyage par avance dans ce beau pays !!Profitez-en un maximum. A++

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 20/11/2013